fév 16, 2012

Diagnostiqueur immobilier : le métier

La réalisation de la vérification de la conformité d’un bien immobilier relève de la responsabilité d’un professionnel. Il existe une certification qui permet à un individu d’exercer librement une telle fonction. Mais le diagnostiqueur immobilier peut avoir une spécialisation précise ou intervenir dans les diverses évaluations nécessaires pour connaitre l’état d’une maison.

L’évolution du métier

Le métier de diagnostiqueur immobilier a connu certains changements depuis 10 ans. En effet, exercer ce métier se fait désormais sous une règlementation bien défini. La certification qui garantit les compétences de celui-ci est devenue obligatoire. Nul ne peut ainsi effectuer les évaluations de la conformité d’un bâtiment sans avoir avec lui une attestation règlementaire.

Il faut même suivre une formation plutôt longue pour l’obtenir. Être titulaire d’un bac +3 est un autre critère qui va prochainement intégrer les autres conditions pour exercer ce métier. On compte actuellement 5 certifications considérées comme impératives. Ce sont celles concernant le gaz, l’amiante, les termites, le plomb et la performance énergétique.

Il faut dans ce cas, passer des examens pour obtenir chacune de ces attestations de garantie.

Le COFRAC est un organisme compétent qui organise ces examens. Ces derniers se déroulent en deux sessions :

-       épreuve écrite

-       épreuve pratique

Seuls ceux qui possèdent une licence d’expert en diagnostic technique immobilier sont exempts de l’épreuve théorique. Les contrôles se rapportant aux risques naturels et technologiques restent facultatifs. Ce qui veut dire qu’ils ne requièrent pas une quelconque certification.

La rémunération du diagnostiqueur et son avenir professionnel

Travailler dans le domaine du diagnostic immobilier permet de percevoir un salaire qui varie selon l’expérience. Pour les débutants, la rémunération tourne autour de 1700 et de 2000 euros. Il y a également possibilité de primes.

Avoir plus d’expériences dans le métier peut conduire à un salaire beaucoup plus intéressant. En effet, cette somme peut atteindre les 3000 euros bruts pas mois quand les compétences du dit professionnel sont prouvées.

Un spécialiste, comme tous les diagnostiqueurs certifiés, qui travaille comme étant indépendant peut toucher une rémunération encore plus motivante. Le fait que les prix de diagnostics ne suivent pas une quelconque norme est un atout essentiel pour le professionnel dans le domaine puisqu’il peut avoir un salaire encore plus élevé.

En général, la rémunération d’un spécialiste en diagnostic se calcule par heure. Réaliser une telle opération pour 4 pièces implique 3 ou 4 heures environ et il faut à peu près 100 euros pour une heure de contrôle.

Leave a comment

Pages

Infos Chaudes: